Fort de principes directeurs solides, le Conseil oriente son travail vers le futur où tous les Ontariens jouissent d’une bonne santé mentale et d’un bien-être au cours de leur vie, et que tous les Ontariens aux prises avec une maladie mentale et des dépendances peuvent se rétablir et participer aux communautés accueillantes et stimulantes.

Équité

La diversité et l’équité sont les principes de base de la Stratégie. Ils comprennent la reconnaissance du besoin de services appropriés et accessibles, une meilleure participation et une représentation des communautés marginalisées en Ontario.

Le Ministère soutient un processus d’engagement parallèle aux communautés autochtones pour déterminer où et comment elles peuvent miser sur les initiatives existantes, quels sont les services culturellement appropriés qui sont nécessaires et quelles sont les occasions existantes pour une collaboration intersectorielle améliorée.

Le Ministère collabore également avec les RLISS, les entités de planification des services de santé en français, les partenaires du gouvernement et les autres membres de la communauté francophone pour déterminer les façons efficaces de combler les lacunes dans les services en français de santé mentale et de lutte contre les dépendances.

Le Conseil participera activement au soutien de ces deux processus d’engagement.

Le Conseil s’engage à regarder toutes ses activités sous l’angle de l’équité. L’outil d’évaluation de l’impact sur l’équité en matière de santé est utilisé pour comprendre et aborder les résultats de santé négatifs dans diverses communautés marginalisées.

Le Conseil travaille aussi avec la Direction générale de l’action contre le racisme pour certains des mécanismes supplémentaires, afin de regarder son travail et ses recommandations sous l’angle de l’action contre le racisme et l’oppression.

Le rétablissement

Le rétablissement est un principe fondamental de la Stratégie. Le Conseil apprécie en particulier le défi important impliqué dans le passage à un système réellement axé sur le rétablissement. Dans un tel système, l'individu est un partenaire engagé dans son propre rétablissement et les personnes ayant une expérience vécue sont impliquées dans tous les aspects de la planification, de la prestation et de l'évaluation des services.

Un progrès réel nécessitera un investissement dans l'élaboration de normes, de renforcement des capacités, d'éducation professionnelle, de soutien, de recherche et d'évaluation et de services.

 

Liens utiles

Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations

Évaluation de l’impact sur l’équité en matière de santé

Guide de référence pour des pratiques axées sur le rétablissement