Carol Hopkins

Directrice générale, Thunderbird Partnership Foundation (une division de la Fondation autochtone nationale de partenariat pour la lutte contre les dépendances)

Carol Hopkins a oeuvré 20 ans dans le domaine des dépendances et de la santé mentale chez les Premières nations. Elle possède une maîtrise en travail social de l’Université de Toronto, ainsi qu’un diplôme en connaissances autochtones sacrées, l’équivalent d’un doctorat dans le système d’éducation occidentale. Mme Hopkins occupe un poste semestriel à l’école de travail public Kings University College de l’Université Western.

Mme Hopkins a présidé des initiatives nationales réputées pour leurs pratiques exemplaires en examen et en élaboration des politiques nationales, ce qui a abouti à : Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières nations, Honorer nos forces : Cadre renouvelé du programme de lutte contre les toxicomanies chez les Premières nations du Canada, Cadre de mieux-être des Premières nations (Indigenous Wellness Framework) et lignes directrices d’inspiration culturelle sur les pratiques exemplaires pour le traitement de l’intoxication aux produits inhalants. Mme Hopkins a également inspiré l’élaboration de l’Évaluation du mieux-être des Autochtones. En reconnaissance de ce travail, Mme Hopkins a reçu le prix des Champions de la santé mentale de 2015 pour chercheur/clinicien, le prix Innovations, de Santé Canada, en plus d’être invitée par la ministre de la Santé, l’honorable Jane Philpott, à se joindre à la délégation canadienne de l’Assemblée générale des Nations Unies, dans le cadre de la session extraordinaire sur le problème mondial de la drogue.